Top Submission from C1 – Win a Trip to Paris

Within the framework of the Win a Trip to Paris competition, organised as part of the 80th Anniversary Celebrations of Alliance Française de Bombay, the candidates from C1 were expected to write a short text (500 words) in any genre of their choice with the theme ‘Mumbai 80 Years Ago, Today, and 80 Years From Now’. The best entry is reproduced below – it will also be published in the 80 Years Booklet of Alliance Française de Bombay.

Tejal MORBIA

Je m’assieds à Marine Drive, devant la mer. C’est la nuit et la rue est lumineuse, c’est comme si quelqu’un avait essayé de mettre des petites lumières pour décorer l’esprit de cette ville. Avec le son des vagues contre les rochers et le vent caressant mon visage et la courbe de ces petites lumières, cela me donne un sentiment de paix. Cette courbe tire un trait entre la ville très rapide et la lenteur et la sérénité dont on a besoin de temps en temps.


Cet instant me fait penser au monde qui réside derrière moi. Ce monde marche au rythme du tic-toc de la montre. D’un retard d’une minute peut résulter la perte d’une très grande chose. Mais c’est intéressant comment les gens ici vivent très différemment mais encore solitairement. Même s’ils vivent dans leurs propres mondes, ils sont connectés à quelque part. En plus, en vivant dans une ville des rêves, s’occuper, c’est justifié.

 

Les rues ici sont tellement bondées avec des voitures zigzaguant partout comme dans une course. Peut être ce sont les rues et la circulation ici qui donne la ville une sorte de vie. Chaque jour, des centaines de personnes viennent à Mumbai pour trouver un boulot et avoir une vie meilleure. C’est incroyable comme cette ville accueille et accepte toutes sortes de gens les bras ouverts. Et cela aide les gens qui ont des origines très différentes à vivre ensemble.


Mumbai est connu pour des raisons différentes.

 

Pour son développement, pour les opportunités, la finance, le niveau de vie, son infrastructure, sa solidarité, sa rapidité, ses industries, son unité dans la diversité. Aussi pour ses embouteillages, sa pollution, son déboisement. C’est une ville très unique. Malabar Hills et Juhu d’un côté, Dharavi de l’autre, son quartier des élites, celui où les gens luttent pour leurs besoins basiques, une famille Punjabi habite peut tout à fait habiter en face d’une famille Gujarati ou Bengali. 

 

Je vois une famille assise à côté de moi. Ils sont ici pour passer la soirée avec leur enfant. Ils lui font voir la ville. Je souris et marche vers la grande “Gateway of India”. Je me rappelle mes grands parents en parler. C’est une très belle construction pour marquer l’arrivée de Roi George V dans le vingtième siècle. On parle toujours aussi de l’hôtel Taj Mahal en face de Gateway of India. Cette rue en particulier a vu beaucoup de choses. Les attaques terroristes qui ont bouleversé le pays entier se sont passées ici. Cette rue, ces bâtiments et l’ambiance vintage, cela me fait penser au Mumbai du passé. Mais qu’est-ce qui fait Mumbai d’aujourd’hui ? D’où vient l’esprit de cette ville ?

 

Je suis transporté dans la période du noir et blanc.


Les rues sont plus larges et plus vides qu’aujourd’hui. La circulation existe mais ce sont des chars à boeufs. On voit des usines partout.  Il y a un petit village de pêcheurs. Les femmes portent un “bindi” rouge sur leur front. Les hommes portent des sacs des céréales sur le dos dans les gares. Le dévouement pour le travail, c’est incroyable et peut être la raison de développement de cette ville. La vie plus simple, les besoins très basiques. 


Après que les Anglais ont donné l’indépendance, la politique et l’importance de cette ville ont augmentées parce que Bombay (comme c’était connu) est devenue la capitale financière. Cette période a vu le développement de la bourse et du commerce en général. L’infrastructure était tellement influencée par les Anglais. Petit à petit les chars ont été remplacés par des voitures, l’industrialisation a vraiment changé la forme de cette ville. La technologie a changé. La population s’agrandit. Les usines sont devenu des bureaux. Les trains sont devenu électroniques. Les rues se sont amincies. La vie est devenu plus rapide. La ville de Bombay est devenu Mumbai.


Je suis debout devant le Gateway of India qui est ici depuis toujours et peut être va rester pour toujours. Et je me demande, que verra ce monument dans le futur ? J’imagine plusieurs ponts comme le Sea Link pour connecter les lieux plus rapidement. Je vois des bâtiments vintages avec des bâtiments en verre. Je vois moins d’embouteillages et plus de discipline dans les rues, la lenteur de l’augmentation de la population. Les trains seront plus rapides. Le niveau de vie augmentera pour tous, se sera une société plus solidaire. On pointera Mumbai sur la carte du monde comme une très importante. 


Je m’assieds ici encore une fois et une seule chose dont je suis sûr, c’est que même si Mumbai va se développer beaucoup, Marine Drive restera un lieu pour s’échapper de cette rapidité et on sentira toujours la paix ici. Mumbai restera à jamais un sentiment plus qu’un simple lieu !